Lundi 22 mars 2021

Le biochar au service du traitement de l'eau

L’eau est une ressource vitale pour le fonctionnement de notre société. Cependant, nos activités contribuent à la polluer avec des métaux lourds, des micropolluants organiques, des résidus de médicaments, ce qui présente des risques à la fois pour l'environnement, l'alimentation, la santé (humaine et animale).

La dernière étape du traitement des eaux usées dans les stations d'épurations (STEP) - avant rejet dans les cours d’eau - se fait généralement par adsorption sur charbon actif. Cette technique impliquant le charbon actif présente un coût élevé et est difficile à appliquer à grande échelle.  Les eaux de ruissellement sont aussi une source de pollution des écosystèmes aquatiques.

Dans le contexte actuel, elles ne sont que peu voire pas traitées. Pourtant, elles lessivent sur leur passage tout un tas de polluants présents sur les routes, les terres agricoles et les villes, qui sont transférés dans les cours d’eau, les lacs, les océans et les nappes phréatiques.  Le traitement des eaux de ruissellement nécessite un traitement local, car la collecte séparée empêche le débordement des réseaux d'égouts et des stations de traitement pendant les périodes de pluie. La séparation des eaux pluviales et des eaux usées nécessite également une adaptation des options de traitement.

Récemment, de plus en plus d'intérêt est accordé au développement de nouveaux adsorbants durables dont la production est basée sur la biomasse renouvelable et surtout pouvant être produite localement. C'est le cas du biochar qui est un matériau solide riche en carbone obtenu par conversion thermochimique de la biomasse dans un environnement pauvre en oxygène (processus de pyrolyse). Le biochar est très poreux, léger, à grain fin et a une grande surface. La composition chimique du biochar varie en fonction des matières premières utilisées pour le fabriquer et les paramètres de pyrolyse. Grâce à certaines de ses propriétés comme la  porosité et une surface spécifique élevée,  le biochar peut être utilisé dans plusieurs applications en traitement de l'eau, seul ou en mélange avec d'autres composants.

Schéma des étapes de traitement de l'eau
La gestion de l'eau : collecte et traitement

 

La recherche au service de ce nouveau procédé

Dans le cadre du projet Interreg ThreeC, un des objectifs est d’évaluer l'opportunité d'employer le biochar issu de différents déchets verts, résidus agroindustriels dans les eaux usées avant leur rejet dans le milieu récepteur, les eaux de ruissellement compris.

L'équipe de recherche Cyclann, au côté de Bretagne Eco-Entreprises et AILE, s'investit dans ce projet afin de créer et soutenir des filières de charbon biosourcé en Europe. Cela valorise la démarche Economie Circulaire au niveau local et international.

 

poster interreg THREE C

 

L'actualité du moment

Colloque écotoxicologie-contamination urbaine sur la santé environnementale
08/06/2021

Colloque écotoxicologie - Rencontre internationale avec la participation de Cyclann, l'unité de recherche UniLaSalle Rennes

#Cyclann
En savoir plus
Santé psychologique des étudiants : UniLaSalle Rennes - EME aide les jeunes Covid 19
07/06/2021

Un soutien pour la santé psychologique des étudiant·e·s "Breton·ne·s"

#Vie étudiante
En savoir plus
Journée de la biodiversité : abeille, symbole
20/05/2021

Journée internationale de la biodiversité : tous concernés

En savoir plus